Lastman, par Jérémie Périn, Balak et le studio Je Suis Bien Content, est une série d'animation adaptée de l'univers de la BD du même nom (en terme d'histoire, elle se situe 10 ans avant).

Richard Aldana, boxeur, dragueur, pas bien malin mais attachant, se retrouve à devoir protéger une fillette poursuivie par une étrange organisation. Il se retrouvera pour cela l'allié ou l'ennemi de toute une palette de personnages, souvent caricaturaux, mais toujours hauts en couleurs. ↪

lertsenem @lertsenem

Lastman

Le scénario met du temps à se déployer, mais finit par captiver, surtout si on a lu la BD par ailleurs (et on prend plaisir à retrouver des têtes connues). Le ton est intéressant, fait d'allers-retours incessants entre la farce et le drame. Un peu déroutant au début, mais ça permet d'enchaîner les rebondissements sans mollir et de donner un rythme très rapide à la série. ↪

Lastman

De la même manière que la BD se voulait un manga français, la volonté de faire un anime français est assumée, avec un format en épisodes de 15-20mn et une économie d'animation maîtrisée.

L'équipe a employé beaucoup d'astuce pour animer au maximum en images fixes et tenir ainsi son budget. Et concentrer ses efforts graphiques sur quelques scènes d'actions mémorables. ↪

Lastman

Au niveau du style, on reste donc très proche de celui du manga, autant dans le ton que dans le dessin (les couleurs en plus). Et ça donne une série décalée, un shonen atypique qui ne se prend pas trop au sérieux.

Bref, très sympa (et pas très intellectuel), je recommande. :] ▫